Numériser ses patrons de couture : trouve ta méthode !

Tu veux vendre tes patrons ? Tu as besoin de les numériser pour un atelier de confection ? Tes patrons sont tracés à la main, et tu n’as aucune idée de comment les numériser ? Ca tombe bien cet article et là pour répondre à toutes interrogations ! Quand j’ai quitté mon emploi de prof et que j’ai perdu mes accès à Lectra (logiciel de modélisme industriel), j’ai aussi perdu l’accès à la table à digitaliser. L’outil au top pour retranscrire son patron main sur l’informatique. Alors j’ai dû trouver des solutions pour continuer à le faire. Aujourd’hui je te partage plusieurs solutions que j’ai trouvées.

Patron de couture main ou numérique

Avant d’aller plus loin dans la rédaction de cet article, je dois absolument faire une précision ! Un patron réalisé simplement à la main et scanné ou photographié, n’est pas un patron numérique exploitable. C’est une représentation, une image de ton papier. Tu ne peux pas sélectionner les contours des différentes formes en l’état. Tu peux simplement sélectionner le cadre, le contour du scan. A ce moment tu n’as toujours pas de patron numérique. Pour le numériser tu dois faire comprendre à un logiciel quels sont les bords des éléments. Pour ça plusieurs méthodes : utiliser des fonctionnalités avancées des logiciels de modélisme ou redessiner sur les lignes via des logiciels vectoriels. Tu obtiendras un fichier vectorisé. Les extensions de fichiers vectorisés que l’on pourra retrouver sont les extensions “dxf”, “ai”, “svg” (liste non exhaustive)…

Si tu ne souhaites pas scanner, tu pourras le digitaliser via une table à digitaliser, ou alors reproduire la forme exacte sur un logiciel de modélisme. Je t’explique tous ces techniques juste en dessous !

1 – Scanner son patron soi-même

C’est le moyen qui nécessite sûrement le moins de compétences. Pour que cela reste simple, la meilleure solution est de tracer ton patron sur du format A0, ou de scotcher de manière très précise des A4 entre eux. Une fois le patron tracé, il est nécessaire de redécouper au format A3 ou A4 ton patron pour le scanner. Sur la première feuille, doit apparaître un carré test (je conseille 5 cm). Il va te permettre de vérifier que ton patron est à la bonne échelle. Pour cela rendez-vous sur ton logiciel vectoriel (Illustrator, Inkscape, etc…), trace alors un carré de 5cm et superpose-le à ton dessin pour vérifier l’échelle. Si la superposition est parfaite, alors jackpot, tu vas pouvoir retracer ton patron !

Cette méthode est un peu fastidieuse et peut être très longue pour les patrons imposants. De plus il faut avoir une imprimante de qualité qui ne prendra pas les feuilles de travers. Utiliser le carré test pour les dimensions c’est bien, mais il faudra aussi penser à vérifier l’équerrage (que les angles sont bien de 90 degrès). Si tu ne sais pas faire il y a la formation Pimp My Patterns !

2 – Faire numériser ses patrons chez un imprimeur

Certains imprimeurs sont équipés de scanner grand format allant jusqu’au A0 (voir peut-être même plus). Dans ce cas là, il ne vous reste qu’à tracer votre patron sur des feuilles A0 en essayant un maximum d’optimiser la place pour optimiser vos finances. Et surtout on n’oublie pas le carré test qui permettra de vérifier informatiquement son échelle. En termes de coup et après des recherches rapides, il faudra compter entre 12 et 15€ par planche. Cette partie est l’étape numéro un du processus. Ici vous obtiendrez une reproduction de votre patron manuel sur écran, mais pas un vrai patron numérisé. Pour cela il faudra redessiner par dessus vos lignes.

Parfois quand on a de la chance, on peut importer cette image sur Illustrator, et grâce a l’option de vectorisation de l’image, obtenir un résultat plutôt satisfaisant en seulement 10 secondes. A tenter si le scan est propre.

3 – Faire digitaliser son patron par une modéliste équipée

J’ai déjà eu des demandes de mise en page, où les clients me fournissaient des patrons créés par modéliste. Les patrons étaient tracés à la main ! Mon conseil, ne choisis pas une modéliste qui ne pourra pas te faire de rendu numérique ! Cela ne veut pas dire que son patron est mauvais, mais cela veut dire qu’à part couper en direct dans ton atelier tu ne pourras rien en faire d’autre à moins d’investir du temps et de l’argent pour le numériser.

Les modélistes utilisent une table à digitaliser. C’est une table orientée verticalement, qui permet de scotcher son patron, et grâce à l’aide d’une souris aux nombreux boutons, elles peuvent informer le logiciel des contours à tracer, mais aussi des crans, des repères, des droit-fil, etc. Cette table permet aussi de numériser une gradation automatiquement si elle est déjà présente sur le patronnage papier (comme pour les patrons magazines). Ce genre de matériel, bien que couteux est l’assurance d’un gain de temps (et donc d’argent).

Privilégie donc toujours une modéliste équipée de logiciel, ou au moins en mesure de pouvoir faire digitaliser ton patron !

4 – Le reproduire sur Valentina

Valentina est LE logiciel gratuit destiné au modélisme. Certaines personnes préfèrent patronner à la main, c’est en effet plus facile de se rendre compte des volumes et des proportions. Mais si tu pars de tes bases, et que tu as ces mêmes bases sur Valentina, avec quelques notions tu pourras reproduire assez facilement ce que tu as patronné à la main, mais à l’écran cette fois-ci.

Attention avec Valentina, on ne peut pas se contenter d’avoir des lignes qui font telles mesures (pour exemple : 34 cm). Non, la construction est paramétrique, cela veut dire que les éléments sont tracés avec des variables (ex : tour de poitrine / 4 + 2), et le tout relié a un tableau de taille individuelle ou multi-taille. De cette manière, tu pourras rendre ton patron adaptable a n’importe quelle mesure en deux clics ! Mais cela implique aussi que tu dois te rappeler de la manière dont tu as construit ton patron avec ces différentes mesures (variables).

J’ai quelques formations pour t’aider à développer tes compétences sur Valentina.

Découvre mes formations sur le Gang de Sew’Preneuses

5 – Reproduire ses patrons sur Illustrator

J’ai une formation 100% gratuite qui s’appelle Bustator. Dans cette formation je t’apprends à tracer ton buste de base sur Illustrator tout en respectant tes mensurations. Une fois tes bases construites sur Illustrator, tu pourras de la même manière que sur Valentina reproduir ton patron sur ce logiciel. Le petit plus : ajouter des valeurs de couture en un rien de temps. Le grader, le mettre en page et le vendre !

Si tu veux aller plus loin sur ce sujet j’ai une série de formation : Patronator (pour aller plus loin que Bustator), et Pimp My Patterns, pour la mise en page.

6 – Digitaliser ton patron grâce à un vidéoprojecteur

Si tu suis les avancées technologiques en couture, tu as dû entendre parler de la couture projetée. C’est une technique pour se passer du papier. Les couturières munies d’un vidéoprojecteur diffusent leur patron sur leur tissu et le découpe, aussi simplement que cela. S’il est possible de projeter un patron, il est aussi possible de placer son patron sur cette table, et de tracer sur son écran le patron en pointant grâce à sa souris les extrémités des différents éléments.

7 – Utiliser des photos !

Attention méthode un peu bancal ! C’est la première chose que je tiens à dire ! Quand on sait que la couture est au milimètre près, cette technique peut rapidement faire sourire. Le but est de tracé un carré test sur ces éléments (pas trop petit pour tester l’équerage, entre 5 et 10cm c’est bien !). Ensuite on pose son élément de patron sur une surface plane et on le prend en photo. Mais attention, il faudra être parfaitement parallèle à ce patron pour la prise de vue. Sinon ton patron sera déformé. Une fois toutes les photos prises tu pourras aller les charger sur un logiciel comme Illustrator et utiliser l’outil plume pour les retracer. Si tu as plusieurs tailles n’oublie pas d’utiliser les calques pour t’organiser !

Tu l’auras compris, sur ses manières de numériser ses patrons de couture, il y en a 5 que tu pourras obtenir par toi-même. Et pour cela un simple ordinateur suffit. Alors en y allant pas à pas il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas ! Tu as toutes les ressources à disposition pour te lancer dans cette première étape. Je t’invite d’ailleurs à suivre la sortie des prochaines formations. Peut-être trouveras-tu de quoi t’aider dans la digitalisation de tes modèles.


🤞 Envie de connaître les coulisses de mon entreprise et les actus du Gang de Sew'preneuses ?

Reçois 10€ de réduction sur ta première formation.

Reçois la Lettre des Sew'Preneuses tous les premiers dimanches du mois, et la Missive du Gang tous les dimanches en milieu de mois.

Je ne spamme pas ! La désinscription pourra se faire en un clic !

Laisser un commentaire

Cet article a 2 commentaires

  1. Made in chez toi

    Bonjour !!
    Passionnant ! J’aimerais savoir s’il y a des tutos ou pas à pas même duccints pour la méthode numéro 6 (digitaliser ses patrons avec un vidéoprojecteur (
    Merci beaucoup !!