Après 2 ans de mise en page de patrons de couture dans le domaine du loisir créatif, j’ai vu de tout. Aujourd’hui je te dresse la liste de tout ce que devrait comporter une planche à patron digne de ce nom en termes de mise en page.

Les éléments d’identification de ta marque

1. Ton logo. C’est indispensable. C’est un outil marketing, mais aussi un visuel qui indique la propriété ! On n’oublie pas son logo et on signe son travail.

2. Tes informations de contact, c’est toujours plus engageant !

3. Le nom du patron en question. C’est quoi, c’est qui, pour faire quoi ? Ça permettra de différencier tes différentes planches pour toi, mais aussi pour ton client qui en aura plusieurs.

4. Un dessin du modèle, c’est toujours plus sympa.

5. Une phrase “type” : pour dire que ton modèle est déposé (si c’est le cas), que ton travail est destiné a une utilisation personnelle, que la reproduction à des fins commerciales est interdite… Enfin bref tu as compris.

6. Tes lignes de taille et leur correspondance. Normalement tu as dû définir un type de ligne propre à ton entreprise.

7. Un carré test pour vérifier l’échelle du patron à l’impression. 5 cm c’est l’idéal, pas trop grand cela ne mange pas tout l’espace et en même temps pas trop petit pour pouvoir contrôler la mesure et les angles (c’est aussi un début pour la projection).

8. Tous ces points précédant au même endroit dans un cartouche, histoire d’attirer l’attention sur ce point précis de la planche.

Les éléments d’identification du patron

9. Les informations nécessaires dans chaque morceau de patron : le DL et sa flèche (pas juste un trait, il faut au moins une flèche), le nom du projet, le nom du morceau, le nombre de fois à couper et dans quel tissu, mais pas la taille, le repère de nomenclature (chiffre ou lettre).

10. Mais pourquoi pas la taille ? En soi il faudrait la mettre, mais vu que tu utilises des calques, les tailles sont identifiées de cette manière et par le style de trait. Rajouter les tailles dans chacun des morceaux alourdirait la mise en page et rendrait la planche illisible lorsque tous les calques sont masqués.

11. Des calques de taille pour n’imprimer que la taille voulue

12. La totalité des morceaux du patron, même les rectangles (sauf si ceci sont trop grands et engendrent une trop grosse perte de papier nous sommes d’accord, mais par exemple un poignet doit absolument être présent).

Les éléments de mise en page pour le raccordement des A4

13. Des repères pour permettre de relier les feuilles entre elles

14. Un numéro d’identification sur chaque feuille

15. Des rectangles de coupe si ton patron n’est pas imprimé en A4 bord à bord. La manière la plus précise est celle ou il y a des rectangles. Cela évite aux imprimantes de n’en faire qu’à leur tête avec des décalages d’impression.

Pimp My Patterns PDF
Pimp My Patterns PDF

16. Un plan d’assemblage pour savoir dans quel sens coller les feuilles.

17. Pas de lignes importantes de morceaux au niveau des jonctions des feuilles (exemple : pointe de pince, encolure, emmanchure, etc…). On essaye le plus possible de couper au milieu de grandes lignes droites.

Les plus, mais indispensables :

18. Des calques en options pour afficher les valeurs de couture en fonction du souhait du client (à masquer lors de l’ouverture du fichier (et préciser qu’elles existent dans le cartouche).

19. Des valeurs de couture avec des reports d’angle.

20. Un fichier pour un patron projetable. Et dans ce cas-là il y a une autre Check-list : juste ici !

Mais comment faire une mise en page de patrons de couture au top ?

Il n’y a pas de solutions miracles, regarder ce que font les autres et se former pour réussir à faire évoluer ses produits. La recherche perpétuelle d’amélioration pour vendre tes patrons de couture ne peut qu’améliorer la qualité de tes produits et diminuer la gestion de ton SAV. Des patrons avec des mises en page au top feront de toi une marque incontournable dans le vaste monde des patrons de couture.

Pour te former j’ai créé une formation qui t’apprendra à faire tout ça et bien plus sur le logiciel Illustrator. Cette formation est faîte pour toi et elle s’appelle Pimp My Patterns. Tu peux retrouver tout son contenu sur cette page : ici !

20 incontournables pour une planche à patrons de couture au top

Laisser un commentaire