La gradation c’est quoi ?

La gradation est un principe de modélisme qui consiste à agrandir ou rétrécir un patron de vêtement d’une ou plusieurs tailles.

Le tableau de taille : la base de la gradation

Avant de commencer une gradation, il faut d’abord étudier le tableau de taille qui a servi à construire la base du patron a transformé. Ce tableau est bien plus précis que ceux que l’on peut fournir aux clients sur la pochette ou les livrets des patrons. En effet ces informations sont en général limitées à au tour de poitrine, au tour de taille et au tour de hanche / bassin.

Ici il faudra nécessairement beaucoup plus d’information de type : longueur de bras, tour de bras, encolure, carrure, etc…

Tableaux de taille

On va alors étudier l’évolution de ces mesures entre les différentes tailles. On peut alors obtenir deux sortes d’évolutions :

  • Les évolutions linéaires, dans une même gamme de taille (environ 9 tailles), les évolutions restent les mêmes d’une taille à l’autre. Pour exemple l’évolution du tour de hanche pour chaque taille est généralement de 1cm (pour une gamme de taille femme entre 32 – 48).
  • Les évolutions changeantes. C’est le cas de la gradation enfant. En effet les enfants ne grandissent pas uniformément d’un âge à l’autre. Entre certains âges ils vont avoir une croissance plus importante, et par exemple une évolution de la longueur taille sol plus importante qu’à un autre âge. Ça ne rend pas la gradation enfant plus compliquée, mais elle demande seulement plus d’attention pour la mettre en place.

Gérer les évolutions

Une fois ces évolutions identifiées, on va les diviser en fonction de si ce sont des tours ou des longueurs. En général :

  • On ne touche pas à la longueur dans le sens vertical
  • On divise les longueurs (largeurs) dans le sens horizontal (type carrure)
  • Et on divise les tours par 2 ou par 4 (voir plus) en fonction de la composition du patron.

Ces évolutions, 1/2 évolution, et 1/4 d’évolutions vont servir à agrandir ou rétrécir le patron selon le tableau de taille.

L’ensemble de ces évolutions va permettre de tracer des vecteurs à partir de points de gradation repérés sur le patron de base (les mêmes vecteurs que ceux de votre programme de 5ème au collège). Vous n’aurez plus qu’à reporter les mesures voulues et relier les points entre eux pour obtenir les autres tailles voulues.

Les tableaux de tailles pour la gradation :

Ils existent beaucoup de cours et de livre aujourd’hui qui vous parleront de gradation. MAIS, je mets un gros MAIS, les tableaux de tailles qui vous sont fournis, ne sont en général pas adaptés à ta clientèle cible, celle pour laquelle tu conçois tes patrons. Les créatrices qui commencent récupèrent souvent des tableaux de taille à droite à gauche, mais :

  • Certains sont très vieux. J’ai par exemple un super livre sur la gradation, qui date de 1970. Or nous prenons des centimètres tous les 10 ans, mais aussi en tour de taille. Un tableau qui a donc plus de 50 ans n’est pas fiable pour s’adapter aux corps d’aujourd’hui.
  • Certains sont adaptés à des styles de couture. Je m’explique, beaucoup de couturières prennent comme référence les livres DP Studio (et je ne remets pas en cause ces livres, pas du tout), mais le tableau de taille est adapté à la haute couture, et donc à des morphologies sveltes et élancées. Est-ce vraiment la morphologie de votre clientèle cible ? Si non alors ce tableau de taille en l’état n’est pas adapté.
  • Il existe très peu de ressources complètes avec des tableaux de taille où toutes les informations sont fournies. Il manque une ou plusieurs lignes et c’est votre gradation complète qui peut être remise en cause.
  • Certains tableaux sont introuvables (ou sûrement classé secret-défense par les industriels) : homme, enfant, grande taille femme ou homme.
  • La grada de maille ne se fait pas forcément de la même façon que le tissu chaîne et trame. Il faut parfois prendre les spécificités de la matière élastique en compte.

Que dire des livres spécialisés dans le modélisme grande taille, ou le tableau s’arrête au 48 ? Vraiment !

C’est ce manque de réflexion à la base même du tableau de taille qui fait que votre clientèle qui porte habituellement du 42 se retrouve à porter du 48/50 en patron (c’est mon cas dans certains tableaux de taille, et je dois vous avouer que ça me refroidit direct).

La gradation grande taille

Trop souvent on m’a demandé de grader sur une gamme de taille très étendue. Pour vous donner un exemple : d’une taille enfant à un 52. Mais je vous arrête ce n’est pas possible. Pour obtenir une bonne gradation tu dois te limiter dans la gamme de taille. Je dirais 4 en dessous de ta taille de base et 4 tailles au-dessus. C’est ce qui va te permettre de ne pas trop déformer ton patron et qui va faire que le vêtement correspondra encore à la morphologie des personnes à qui le vêtement est destiné.

Tu peux tout à fait interpréter un modèle dans de l’enfant, puis de la femme et même de la grande taille mais pour cela il te faut repenser le patron. Les pinces ce n’est pas nécessaire sur de l’enfant, mais ça peut l’être sur de l’ado. C’est aussi indispensable chez la femme. Rien que cela apportera de grand changement sur ton patron.

De même pour la grande taille, trop de personnes pensent à tort que pour grader vers la grande taille, il suffit de garder les mêmes évolutions que pour le tableau de la gamme « normale ». Mais les personnes fortes ne sont pas forcément plus grandes, ni même avec des bras à rallonge. Il y a un moment où les évolutions changent pour ce type de morphologie et on ne peut pas se contenter d’adapter un tableau selon une autre morphologie.

La conformation et le tableau de taille :

La conformation du corps est une notion trop peu connue. Elle se distingue en 3 catégories : sportive, normal, et forte. Ces catégories correspondent à des catégories de la population qui sont établies à partir des mesures données du tableau de taille. C’est là que toi en fonction de ta clientèle cible, tu peux venir modifier le tableau de taille en fonction de la conformation que tu vises. Ah oui ? Je ne te l’ai pas dit ? Un tableau de taille n’est pas figé ! Tu peux le modeler à ta convenance pour répondre aux besoins de ta clientèle cible.

Apprendre la gradation

Si tu veux aller plus loin, j’ai créé une formation avec mes pistes de recherche. Désolée je ne parle pas de grada grande taille car tout simplement je n’ai pas les compétences pour. Mais je te fournis des tableaux de taille, je t’apporte ma réflexion autour de ceux-ci et je te montre comment grader tes propres patrons avec simplement un crayon et une règle. Tout cela je l’ai regroupé dans ma formation : Grada´Tor 1.

Si tu veux aller plus loin et simplement l’appliquer sur ton patron depuis Illustrator, c’est Grada’tor 2, juste ici.

Et si tout t’intéresse, j’ai tout regroupé dans un pack !

Je te laisse commenter, si tu veux apporter des solutions. Si tu veux partager tes ressources sur la gradation alors ça sera avec plaisir.

C'est quoi la gradation
C’est quoi la gradation
C'est quoi la gradation
C’est quoi la gradation
C'est quoi la gradation

🤞 Envie de connaître les coulisses de mon entreprise et les actus du Gang de Sew'preneuses ?

Reçois la Lettre des Sew'Preneuses tous les premiers dimanches du mois, et la Missive du Gang tous les dimanches en milieu de mois.

Je ne spamme pas ! La désinscription pourra se faire en un clic !

Laisser un commentaire