Créatrices de patrons : quel statut juridique et questions financières

  • 7 minutes de lecture

Si tu nous rejoins sur cet article, bienvenue. Grâce aux témoignages de 6 créatrices de patrons qui ont accepté de répondre à mes questions, on explore les dessous du Sew’preneuriat. Claire (Moi je couds), Guillemette de l’atelier de Guillemette, Coralie pour Maunamé, Mélodie de Mélodie Loth Couture, Elisabeth de Lamericana et Katia de la Loi du corset te disent tout! Dans cet article orienté sur les structures juridiques et les finances, on s’intéresse aux solutions qu’ont choisi nos créatrices pour créer et travailler pour elles-mêmes. Voici une liste des articles pour retrouver le dossier complet :

Quel statut juridique pour nos créatrices de patrons :

Quand j’ai demandé à nos créatrices quel était le statut de leurs entreprises j’ai été très surprise de découvrir que 2 d’entre-elles géraient une SARL. J’aurais pensé qu’elles seraient toutes en micro-entreprise. Pour que cela soit plus simple et que mon discours ne soit pas trop long je t’ai concocté un tableau récapitulatif.

Valable en 2022

Mon conseil si tu souhaites juste lancer une activité, mais avant tout la tester, choisi la micro-entreprise. Les risques et obligations sont bien moindres qu’une société. La gestion d’une société n’est pas si compliquée et tout s’apprend mais en terme financier cela à un coût. De même pour une cessation si jamais cela devait arriver. Si ta micro-entreprise cartonne et que tu atteins les plafonds tu pourras trouver un comptable et passer en société. C’est ce qui vient d’arriver à Elisabeth et c’est une option envisageable pour Guillemette et Claire qui y réfléchissent.

Travailler seule ou accompagnée?

Être une créatrice de patron c’est beaucoup de travail (on en parle dans l’article 3). Outre le fait de créer les patrons, il faut les rendre commercialisables en planche et avec leurs tutos. Mais il faut aussi avoir un site internet pour les vendre, ou un partenaire pour les revendre. Animer des réseaux sociaux pour au moins accroître sa visibilité. Organiser des shootings, retoucher ses photos, les poster. Acheter son tissu, coudre, défaire et recommencer. Suivre ses ventes. Faire ses déclarations à l’Urssaf et tous les autres organismes. Je me suis demandée si nos créatrices assuraient tout ce travail toute seule ou étaient aidées.

Elisabeth en s’établissant en SARL travaille désormais avec son associé : son véritable bras droit. Coralie travaille seul dans sa SARL mais depuis quelques mois elle accueille des stagiraires pour partager ses compétences et ses connaissances. Melodie et Claire font ponctuellement appel à des Freelances pour développer leurs activités. Les autres peuvent compter sur la famille pour les besoins ponctuels.

Combien de temps travaille une créatrice de patrons?

Le temps de travail de ces créatrices pour leurs entreprises est très variable. Là où Mélodie lui accorde 20h (en plus de son temps plein), Elisabeth travaille 7Oh semaine. Guillemette quant à elle travaille environ 35h semaine. Petit disclaimer : la réussite d’une entreprise n’est pas liée au nombre d’heure de travail. En général au début on a beaucoup de travail, on se donne a fond. Mais difficile de tenir la cadence sur le long terme. Tout dépend de la vision que l’on a de son entreprise. De la vie perso qu’on a à côté et d’où on veut aller. On peut aussi décider d’y aller doucement, on pourra atteindre les mêmes buts, on mettera seulement plus de temps et ce n’est pas grave. Les seuls objectifs (raisonnables) a atteindre sont ceux que vous vous imposez.

De même pour les vancances là où Coralie aimerai se prendre enfin 10 jours cette année, les autres oscillent entre 3 et 5 semaines. Là encore pas de règles.

Combien gagne une créatrice de patrons?

Comme on a pu le découvrir dans l’article précédent nos créatrices ont parfois des emplois à côté. La raison principale sont les finances. En effet ce n’est pas toujours facile de passer d’une activité salariée avec le confort d’une rémunération mensuelle à rien. Pour certaines, il est nécessaire de poursuivre une activité avec comme but de se développer et pourquoi pas à terme lâcher leur travail. J’ai donc posé la question que nous sommes beaucoup à nous poser. J’ai peut-être mal posé cette question puisqu’elle était “Vies-tu de ton activité de créatrice de patron (je pars sur un SMIC/1200€ net pour que les gens puissent se faire une idée)?”.

Je ne voulais pas dire qu’il faut gagner 1200€/mois pour pouvoir vivre.Eencore une fois cette notion est propre à chacun (je sais personnellement pouvoir faire avec moins, là où une famille nombreuse aura sûrement besoin de plus). Mais je voulais poser une référence pour que les personnes qui se lancent, sachent dans quoi elles mettent les pieds. A cette question qui est de savoir si nos créatrices arrivent à se tirer un SMIC avec leurs activités, la réponse est pour la plupart non! Une seule de nos créatrices arrivent à vivre de son activité. Je rappelle aussi ici qu’en général une créatrice de patron anime souvent des ateliers, à parfois un pied dans le monde de l’édition et d’autres activités qui peuvent ajouter une part de chiffre d’affaire non négligeable.

La couture un savoir-faire dont il est difficile de faire reconnaître la valeur.

Aujourd’hui il est très difficile de faire reconnaître la couture comme un vrai savoir-faire qui vaudrait en terme financier autant que les autres métiers manuels. Là où des taux horaires conséquents peuvent être pratiqués, la couture reste très en dessous. L’avènement du patron PDF, et les personnes mal-intentionnées (partage et revente de PDF), n’aident pas les créatrices à développer des entreprises pérennes sur le long terme. Et ce type de pratique met à mal notre secteur.

Afin de nous remonter le moral, je voudrais terminer par des chiffres encourageants. J’ai demandé à nos créatrices de nous partager leurs meilleurs ventes. (Nouveau disclaimer : ne partez pas du principe qu’un patron PDF coûte aux environs de 10€. N’oubliez pas qu’il y a des promotions régulières et que certains patrons sont vendus bien moins que ça!!!). Pour son tout premier lancement Melodie a vendu son patron à 15 exemplaires (et ce n’est qu’un début!). Nos autres créatrices ont développés des patrons qui se sont vendus entre 50 et 60 fois, et pour les best-sellers on peut tout à fait espérer monter aux 8500 exemplaires! Certains patrons gratuits sont téléchargés plus de 20 000 fois!!! (La communauté est là!) Reste à tirer son épingle du jeu!

Et toi quelles sont les questions que tu te poses sur le plan juridique et économique?

🤞 Envie de connaître les coulisses de mon entreprise et les actus du Gang de Sew'preneuses ?

Reçois la Lettre des Sew'Preneuses tous les premiers dimanches du mois, et la Missive du Gang tous les dimanches en milieu de mois.

Je ne spamme pas ! La désinscription pourra se faire en un clic !

Laisser un commentaire

Cette publication a un commentaire

  1. emilie

    bravo pour cet article. je trouve cela tellement intéressant!