Indé’Sew fête ses 2 ans : entrepreneuriat dans la couture

  • 7 minutes de lecture

J’ai survécu à ma deuxième année d’entrepreneuriat ! Indé’Sew a fêté ses deux ans en septembre. L’heure pour moi de revenir, avec un peu de retard, sur ces deux années. Voici donc l’article bilan où je t’expose : mon état d’esprit, mes actions, mes futurs projets, et un peu de mes finances.

2 ans d’entrepreneuriat et 0 cousette plus tard !

Entreprendre dans la couture c’est passer un sacré nombre d’heures derrière sa machine… Bon, rétablissons la vérité, moi encore plus qu’une autre, n’ai pas passé ma vie derrière ma piqueuse plate ces deux dernières années. Mon bilan couture est proche de 0,09% de mon temps passé dans mon bureau atelier. Par contre des heures derrière l’ordinateur, ça, j’en ai cumulé ! Et bonne nouvelle j’adore toujours autant cela. L’univers numérique, l’informatique, le graphisme visuel me passionnent de plus en plus. C’est toujours un plaisir pour moi d’y passer 95% de ma semaine. Je me passionne aussi pour l’optimisation et l’automatisation. Créer des règles et paramétrer des choses pour qu’en un clic tout se fasse tout seul est pour moi un véritable terrain d’amusement !

Ces deux ans, ont aussi marqué l’arrivée de Cali’Chouchou, ma fille. J’ai traversé une période assez stressante faîte de : “va-t-on m’oublier pendant mon congé mater”, “vais-je trouver une nounou?”, “comment je vais faire sans nounou!! (panique à bord)”, “comment je vais gérer tout ça?”. Verdict ? Maintenant que j’ai trouvé LA nourrice (ancienne collègue de l’usine, comme quoi, tout à rapport avec la couture), j’ai trouvé mon équilibre maman / boulot. Et c’est vraiment trop chouette !

J’ai beaucoup travaillé ces deux dernières années. Et vous savez quoi j’ai beaucoup “mal travaillé”. C’est-à-dire : trop, dans le vide, sans réelle répercussion. J’entends par là que ma création de contenu est certes dense, mais pas toujours au profit de mon CA. J’ai créé des formations qui intéressaient de moins en moins de monde… Et je me suis fatiguée.

Pour ces deux ans, j’avais envie de renouvellement… Et commencer à expliquer d’autre chose autour de mon métier (couture industrielle, production en série, modélisme et CAO) de manière rémunérée. C’est là que j’ai enfin acté le début de la création du Gang de Sew’Preneuses. Et que je me suis fait accompagner pour sa mise en place par Lucile Marone de Moodentrepreneur. Tu peux retrouver les coulisses du lancement dans cet article ici.

Franchement ça a cartonné côté vente rien qu’au niveau du test. Je n’ai pas des millions d’abonnés, mais j’ai une communauté hautement engagée.

Les missions de ces deux dernières années

J’ai donc créé des formations qui vont bientôt disparaître et rejoindre le Gang pour ne former plus qu’un seul et unique produit au service de toutes les sew’preneuses.

Mais j’ai aussi travaillé dans l’ombre ou pas de certaines sew’preneuses. C’est notamment le cas avec Louise (aka les Lubies de Louise), mais aussi Sandy (la styliste Baroudeuse), Caroline de Betty Jeane, et d’autres clients, un peu différents, mais avec des missions tout aussi satisfaisantes !

Vous avez pu me voir dans Passion Couture Créative pour 4 rubriques (parues ou à paraîtres) de la “Leçon de Couture”.

J’ai aussi travaillé pour les éditions Solar, pour la mise en page des planches à patron des 2 livres de Cha Hand’s. J’ai adoré cette mission !

J’ai adoré diversifier mes missions et avoir mon vivier de clients qui reviennent en fonction de leurs besoins. Une fois que j’aurais finalisé l’ouverture officielle du Gang, je compte bien remettre un petit coup de fouet dans mes prestations clients en vous proposant de nouvelles disponibilités et pourquoi pas un peu d’accompagnement (c’est en réflexion).

Les projets à venir :

Ils sont au nombre de 2 et vont driver mon année 2024 du début à la fin.

Le premier ? Lancer le Gang, et trouver une routine que je commence à adopter et qui me plaît. Une fois que j’aurais fini ce troisième transfert de plateforme en 3 mois, je pourrais respirer. Mes mois se résumeront à préparation des cours, tournage, montage, implémentation. Une douce répétition à remettre en place tous les mois.

Le deuxième projet c’est organisation et structuration. Mon but, avec ce volet c’est de remettre à jour mon site, ma base de données Notion, pour avoir un fonctionnement simple me permettant de déléguer. Mais aussi identifier les actions qui sont rentables à mon entreprise et celles qui relèvent de la lubie. Elles ont le droit d’exister, c’est seulement qu’elles ne doivent plus être mes priorités. Enfin raisonner ma création de contenu de manière à avoir une production plus saine et au service de ma vie pro/perso. J’ai conscience que nous serons pour toujours driver par des algorithmes, mais mon but est de réduire leur impact en priorisant des canaux comme la Newsletter qui va d’ailleurs fortement évoluer dans les mois qui suivent !

Les finances :

Je deviens de plus en plus gênée de partager mes finances. Car il y a un gros tabou et que je me sens un peu seule à le faire. Je parle souvent beaucoup trop, et j’ai appris à mes dépens ces dernières semaines que cela peut me jouer des torts !

Je ne ferai donc pas de comparaison entre mes différents produits, mais je vais te partager mon chiffre d’affaires moyen mensuel.

Attention un Chiffre d’Affaires n’est pas une rémunération ! Aux yeux de l’état et pour les prestations de service que j’effectue, je gagne 50% de ce CA.

Moyenne de CA/mois sur ces deux ans : 2108€

Plus petit mois (janvier 2023 et congé mater) : 580€

Plus gros mois (refonte de PMP en mars 2022) : 4302€

J’ai donc atteint une fois les 2150€ de salaire (2 fois à l’heure ou j’écris, puisque plus de 4000€ de CA). Mais si on s’en tient à mon CA moyen, mon entreprise me permet de me rémunérer 1050€/mois pour une moyenne de 36h / semaine. Tu pourras donc constater que je suis loin de partir vivre à Dubaï.

Mes revenus sont complétés par un emploi à temps partiel dans l’entreprise de mon conjoint. Je gère le secrétariat et la comptabilité de sa SARL à raison de 10h/semaine.

Du coup je n’ai presque pas touché à mon Pôle Emploi. Ces deux dernières années, et je vais donc pouvoir continuer à en bénéficier pendant les 3 ans qui viennent. Ce qui m’assure une tranquillité certaine.

Travail moins mais mieux

Actuellement je travaille plus de 40h semaines. J’aimerais réduire légèrement ce rythme, sans toutefois ne travailler que 15h par semaine, parce que j’aime trop cela. Mais je voudrais pouvoir rentrer dans mon emploi du temps plus de formation, d’expérimentation et de couture. Avoir aussi un esprit plus libre pour tester et laisser ma créativité s’exprimer.

Et enfin arrêter de courir après le temps (c’est possible ça ?), et faire plus pour ma fille et ma famille.

Voilà ma volonté est posée ici ! Je vous donne rendez-vous l’année prochaine pour ce sacro-saint cap des 3 ans qui je l’avoue ne me fait pas peur du tout !

🤞 Envie de connaître les coulisses de mon entreprise et les actus du Gang de Sew'preneuses ?

Reçois 10€ de réduction sur ta première formation.

Reçois la Lettre des Sew'Preneuses tous les premiers dimanches du mois, et la Missive du Gang tous les dimanches en milieu de mois.

Je ne spamme pas ! La désinscription pourra se faire en un clic !

Laisser un commentaire

Cette publication a un commentaire

  1. Wendy

    Bravo pour ces 2 ans Orane ! C’est super d’avoir ton retour sur ces 2 dernières années ! Ton évolution me surprend à chaque fois 😊 (je me souviens des discussions qu’on a eu au début)
    Je te souhaite plein de bonnes choses pour la suite