Indé’Sew fête ses 1 an !

  • 9 minutes de lecture

Indé’Sew a 1 an depuis le 1er septembre 2022. L’heure pour moi de vous faire un retour sur ce que j’ai réussi à mettre en place en 1 an (et plus, il faut le dire car j’ai commencé à préparer mon projet bien avant !).

Les missions que j’ai faites :

Indé’Sew c’est avant tout une entreprise de prestation de services. J’ai travaillé pour 19 clients, (dont 4 mensuels) quand il s’agit de :

  • Gérer leurs réseaux sociaux,
  • Mettre à jour leur site internet,
  • Gérer leur SAV,
  • Rédiger des Newsletters où les mettre en place,
  • Mettre en page leur patron : mise à jour de charte graphique, optimisation pour la projection,
  • Mise en page de livret,
  • Dessins techniques et explications de montage,
  • Article de blog,
  • Et gradation (mais ne me sollicitez plus pour ça, j’ai arrêté cette prestation ! Les modélistes sont mieux équipées que moi 😉).

J’ai alterné entre clients ponctuels et clients mensuels. Travailler pour ces derniers et pour moi plus confortable car même si tout contrat s’arrête un jour cela me donne quand même de la visibilité sur les semaines et mois à venir. Mais j’adore aussi parfois pimenter mon quotidien une petite mission ponctuelle qui me fait sortir des sentiers battus.

J’ai accompagné 3 créatrices dans leur volonté de se lancer dans leurs entreprises et bientôt 3 de plus avec Fil’Entreprise. On parlait ensemble de développement produit, de stratégie marketing et de lancement, et de l’envers de l’entrepreneuriat. Si toi aussi tu veux un accompagnement : rendez-vous ici !

Je suis aussi une entreprise de “formation”. Pourquoi entre guillemet ? Parce que pour être formateur et avoir ce titre, il faut se déclarer auprès des organismes compétents. Alors oui je suis une ancienne prof certifiée, mais je n’ai pas fait ces démarches n’étant pas dans une volonté d’acquérir la certification Qualiopi. Donc je ne suis pas officiellement formatrice, mais je vous explique des trucs pour que vous puissiez apprendre des choses, donc … 😆

Il y a donc eu 5 formations : une gratuite (Bustator), et 4 payantes (PMP, Grada’Tor, Mission Projection, et Fil’Entreprise). Il y a aussi eu un e-book gratuit qui m’a valu d’être repérée pour participer à une double page de Passion Couture Créative !

Les investissements que j’ai faits :

Avoir une entreprise ça coûte cher, alors je vous ai fait une petite liste de ce que j’ai dépensé en 1 an. Ça vous aidera à vous rendre compte. Je précise que je n’ai pas acheté de fournitures matérielles pour mes prestations, donc attention si vous comparez. Il faut comparer ce qui peut l’être. Je vous mets en bleu ce qui ne reviendra mes incontournables, et en gris ce qui ne reviendra plus ou était superflu.

  • Mon abonnement Google Workspace : 68,68€ / an
  • Mon assurance pro, RC + mutuelle : 443,76 € / an
  • Abonnement bancaire : 56,16€ / an
  • Abonnement Adobe : 719,88€ / an
  • Notion : 32,83€ / an
  • Abonnement CE FNAE : 15€ / an
  • Matériel informatique : environ 200€ / an
  • Systeme.io : 397€ / an
  • Freebe : 84€ / an
  • Coworking : 85,20€
  • CSF 2021 : 73 € (train + place)
  • Juriste (pour établir mes CGV) : 600€
  • Web-designer (pour corriger des bugs sur mon site) : 600€
  • Conseil RS : 180€
  • Ordinateur : 1600€ (pas tous les ans s’il vous plaît 😆)
  • Presse (livre et magazine) : 50€
  • Objet publicitaire (carte, portfolio, etc…) : environ 50€
  • Goodies clients : environ 50€
  • Formations : 300€
  • Sorties diverses (restau, laser game avec la stagiaire, etc…) : environ 80€
  • Impression textile : 46,33€
  • Aménagement bureau : 71,80€
  • Presse à repasser (magasin solidaire) : 45€

À l’écriture de tout ça j’ai une petite suée ! Il faut rajouter mes 5114€ de charges.

L’argent que j’ai gagné :

De septembre 2021 à 2022, tous services et formations cumulés, mon chiffre d’affaires a été de 25272,52€. Spoiler alert, ce n’est pas le salaire que j’ai pris ! Pas du tout. Retirer déjà les charges qui sont au-dessus.

Mon salaire (annuel) : 11425€. Je n’ai donc pas tout pris en termes de salaire, j’ai préféré me constituer une trésorerie en prévision de la méchante CFE 😆. Ou d’un PC, même si je suis normalement repartie pour un tour !

Petit disclaimer : tous les chiffres cités ici sont vrais (hormis les dépenses pas aux centimes près). L’exposition de mes revenus et de ceux de ma boîte, est là pour montrer une réalité : celle de l’entrepreneuriat. Cet argent a été gagné par un travail conséquent. Je souhaite t’informer, car quand je me suis lancée très peu faisait de retour sur leurs revenus et c’est clairement ce qui peut freiner à se lancer ou pas. Ces chiffres ont pour vocation d’aider et non pas de m’attirer les foudres de ceux que cette exposition pourrait déranger. Ces chiffres sont aussi propres à mon activité spécifique…

Ce que je n’ai pas aimé :

Même si j’ai choisi ma nouvelle situation d’entrepreneuse, il y a des choses que je n’ai pas appréciées :

  • La solitude, parfois, et de payer un coworking dans lequel personne ne vient !
  • De me faire afficher sur les réseaux et limite agresser par mail par une personne que j’avais bloqué. Une personne qui souhaitait absolument que l’on travaille ensemble, mais je n’ai jamais réussi à savoir pourquoi, ni même ce que j’en tirerai. 😆
  • Répondre aux gens qui demandent des conseils et ne jamais recevoir de simple “merci” en retour…
  • Voir que 3 jours après avoir précisé que j’étais débordée et que j’arrêtais donc certaines missions, plusieurs personnes ont proposé et communiqués sur le fait qu’eux pouvaient te fournir ces services. Bizarre, je ne l’avais pas vu avant… Après, c’est a loi du marché, faut s’y faire 😆
  • Recevoir une douzaine de demandes de gradation dans la semaine où j’ai annoncé renoncer à ce service. Franchement je ne vous remercie pas, dire non m’écorche la figure (je blague bien évidemment, merci pour votre engouement même si je n’ai pas pu vous satisfaire).
  • Ceux qui vendent tout et n’importe quoi, et qui arnaquent du coup des gens qui ne se rendent pas forcément compte. Ceux qui n’ont pas le syndrome de l’imposteur qu’ils devraient avoir.
  • Mon syndrome de l’imposteur.
  • Ceux qui signent des devis mais ne fournissent jamais le travail pour lequel j’avais planifié de grande plage horaire, vidant ainsi mon emploi du temps et ma tréso !
  • L’instabilité et les creux dans le planning ou le budget (mais ça, il va falloir apprendre à faire avec !).
  • Devoir expliquer ce que je fais à des gens qui ne sont pas du milieu : trop fatigant !
  • Mon addiction à ma boîte mail et Instagram.
  • Ma grand-mère qui me demande si j’ai trouvé un patron (pas de couture, un patron qui m’embaucherait) …
  • Ne pas réussir correctement certaines missions (notamment de grada) et décevoir les gens.

Ce que j’ai kiffé :

  • Certaines clientes qui sont pour moi plus que ça. Je veux dire par là qu’une fois la mission finie, je veux absolument rester en contact et développer pourquoi pas des choses avec ces personnes. Merci d’être là !
  • Pouvoir aller chez le coiffeur, aux rendez-vous médicaux, et gérer tous mes déboires administratifs persos de l’année !
  • Être dans des phases de productivité intense qui me vident complètement ! (oui j’aime ça).
  • Voir les devis se signer et l’argent rentré (on ne va pas se mentir).
  • Les missions mensuelles qui ponctuent mes semaines et m’apportent un peu de stabilité.
  • Les gens que j’ai pu rencontrer.
  • Ma progression sur les logiciels Adobe (je suis une petite graphiste maintenant !)
  • Créer des formations, c’est facile, logique et évident pour moi.
  • Me former, observer et apprendre de certaines super personnes !
  • Les opportunités de ouf qu’on m’a donné : maison d’édition, parution magazine, etc…
  • J’invente les nouveaux projets que je veux.
  • L’appréhension de savoir si mon produit va marcher ou pas.
  • Les repartages qui me font gagner en visibilité puissance 1000 en quelques heures ! La reconnaissance de mon travail et mon expertise !

Je te fais une confidence. Il y a 50% de kiff et 50% de non-kiff. Quand j’ai écrit cet article il y avait plus de trucs “nuls” que de biens. Et là j’ai un peu balisé. Mais il y a des jours ou le verre est à moitié vide et on ne voit pas forcément les choses du bon côté. L’entrepreneuriat c’est pour moi ! C’est sûr, il faut que j’apprenne à composer avec tous les aléas, d’autant plus que certains sont quand même minimes !

Les projets pour cette future année :

En fait, je ne considère pas avoir fait une année, dans mon esprit cette année se terminera en décembre, mais je souhaitais vous faire un retour sur 12 mois. Il paraît que c’est à ce moment qu’on regarde derrière nous et qu’on se met un faire un bilan. Apparemment c’est très sain 😆

Je disais donc que jusqu’en décembre, avec certains chantiers qui sont annulés par mes clients, le planning est beaucoup plus léger. C’est à la fois effrayant et culpabilisant et même temps je vais devoir me mettre un coup de pied aux fesses pour utiliser ce temps intelligemment.

Début 2023, un grand projet personnel, m’occupera beaucoup, et pour palier à cette absence je vais devoir anticiper, notamment ma communication, et certaines actions que je souhaite mettre en place pour ne pas que Indé’Sew ne soit relayé trop au second plan.

Cette fin d’année sera donc consacrée à cette anticipation de communication, et à la création d’un nouveau produit que je te présenterai à mon retour !

J’ai déjà établi mes objectifs 2023, le chiffre d’affaires que je souhaite faire et ce vers quoi je veux me tourner. Tous les objectifs sont atteignables. Ils sont à la hauteur de ceux de cette année. Mon but est de consolider mes acquis avant d’envisager plus. Vais-je y arriver ? Je vous ferai un retour fin 2023 et on en reparlera 😉

🤞 Envie de connaître les coulisses de mon entreprise et les actus du Gang de Sew'preneuses ?

Reçois la Lettre des Sew'Preneuses tous les premiers dimanches du mois, et la Missive du Gang tous les dimanches en milieu de mois.

Je ne spamme pas ! La désinscription pourra se faire en un clic !

Laisser un commentaire