5 types d’atelier couture

  • 8 minutes de lecture

Tu es passionné(e) par la couture et tu souhaites partager ton savoir-faire en animant des ateliers ? Excellente idée ! Mais avant de te lancer, il est important de comprendre les différentes approches possibles pour organiser tes séances. Dans ce premier article sur le sujet, j’ai décidé de te lister 5 types d’atelier couture que tu pourrais mettre en place pour développer ton entreprise dans le domaine. Le tout basé sur ma première expérience entrepreneuriale et mes années de professorat en lycée pro !

Le café couture

Les cafés couture sont des rencontres informelles où les participants se réunissent pour coudre ensemble tout en échangeant des conseils et des astuces. Ces rencontres peuvent se dérouler dans un café, une bibliothèque ou même chez l’un des participants. Le mieux encore est de trouver une mercerie partenaire qui pourra vendre les fournitures aux participants ! Les avantages des cafés couture résident dans leur côté convivial et dans le partage d’expérience entre les participants. C’est une excellente manière de créer une communauté de couturiers et couturières passionnés. Les contraintes sont généralement minimes, avec peu de frais d’organisation. Toutefois, il est essentiel de veiller à choisir un lieu accueillant et disposant du matériel de base nécessaire à la couture.

Les cafés couture sont en général gratuits, ou les participants payent une cotisation annuelle peu élevée. Le café couture est donc un moyen de se faire connaître, mais pas de pérenniser ton entreprise !

Côté couture, tu n’auras pas besoin d’avoir des compétences très élevées puisque le concept même est l’entraide entre les participants. Tu n’auras pas non plus à prévoir de projets puisque chacun viendra avec son encours.

Le « one-shot » ou cours à l’unité :

Les cours à l’unité consistent en des séances ponctuelles où les participants apprennent à réaliser un projet spécifique. Ces cours sont idéaux pour les débutants qui souhaitent découvrir la couture. Ou pour les personnes ayant des horaires chargés qui ne peuvent pas s’engager sur le long terme. Les avantages des cours à l’unité résident dans leur flexibilité, permettant aux participants de choisir les sujets qui les intéressent et de s’inscrire en fonction de leurs disponibilités.

Si je peux te donner quelques conseils ne te lance pas dans des projets ambitieux ! Tu ne sais pas qui sauront tes clients. Réaliser une trousse avec zip en 2h30, pour une personne qui n’a jamais touché une machine ? Et qui en a peur, c’est mission impossible ! Surtout si le groupe est constitué de 4 personnes ou plus ! Quant ta clientèle commencera à revenir tu pourras proposer à tes clientes plus aguerries des projets plus ambitieux en fonction de leur débrouillardise.

Développe tes propres patrons d’accessoires pour commencer. Ils regorgent de techniques spécifiques. Ca t’évitera de payer des licences, mais surtout de maîtriser tes produits. Ta pédagogie n’en sera que meilleure !

Tu n’as pas besoin d’avoir un niveau phénoménal en couture. Si tu maitrîses la réalisation de tes produits avec des finitions de bonnes qualités, ça sera bon !

Tu peux inclure dans ton prix les fournitures. Au moins tu es sûre d’avoir le tissu qui correspond à ton projet et pas de surprise pour toi ! Si ta cliente veut absolument utiliser son tissu, tu auras l’argument imparable pour lui proposer de renouveler l’expérience chez elle avec ses propres fournitures !

Si tu inclus les fournitures dans ton prix, ne prévois pas trop ! Plus le projet est simple et tendance plus tu peux réussir à acheter tes fournitures correctement et faire une belle marge sur ton atelier. Tu peux aussi valoriser l’upcycling si c’est ton credo. Et là c’est jackpot !

Ne fais pas des ateliers trop longs. 3h pour une première c’est bien. Au delà ça peut devenir long pour tout le monde ! 4 personnes grand max pour ce type d’atelier car tu ne sais pas sur qui tu vas tomber. Et tu dois pouvoir contenter tout le monde si tu veux qu’ils reviennent !

Prends un acompte ou un paiement à l’inscription ! Ca responsabilise les clients, et s’ils oublient de venir, toi tu es payé !

Ne pratique pas des tarifs trop bas ! Ils desservent ta crédibilité auprès de la clientèle et te feront une mauvaise réputation auprès de tes concurrentes ! En plus tu précariseras ton activité. Si tu as besoin de conseil à ce sujet je peux t’accompagner : ici !

Les « classes » couture :

Les classes de couture consistent en des séances régulières qui se déroulent à intervalles réguliers, par exemple une fois par semaine. Ces classes permettent un apprentissage progressif et une meilleure assimilation des techniques de couture. Les avantages des classes de couture résident dans leur structure régulière, offrant aux participants une routine et un suivi sur le long terme. Cela favorise également la création d’une communauté solide et le partage d’expérience entre les participants. Il faut par contre gérer les inscriptions sur le long terme. Il est également nécessaire de disposer d’un espace dédié à la couture et du matériel nécessaire pour chaque participant.

Dans ce cas tu peux soit avoir ton propre local, soit être embauchée par des associations, des mairies, etc. Ils pourront te fournir le local et même te payer en direct, puisque c’est eux qui encaisseront les participations. Tu auras une comptabilité simplifié et tu ne seras pas dépendante de la présence des clients. C’est une manière plus sûre de garantir son chiffre d’affaire.

Avec ce type de cours, tu peux créer des groupes de niveaux. Tu commenceras toujours avec des débutantes, mais d’une année sur l’autre tu peux faire monter tes groupes ! Et ainsi diversifier tes projets. Et éviter de t’ennuyer si tu n’aimes pas la redondance.

Côté projet, tu peux voir sur la longueur et tu n’aies plus limité par la contrainte horaire. Il est beaucoup plus facile de gérer des projets au long de 10 séances (quitte à annuler le dernier prévu), que sur un créneau de 3h. Côté pédagogie prévoit des réalisations qui feront monter tes élèves en compétences au fur et à mesure.

Il faut que ton expertise en couture soit assez développée pour te lancer dans ce projet.

Les ateliers libres :

Tes participantes viennent avec leur projet, mais cette fois-ci elles ont besoin de tes compétences pour réaliser leur produit. Il faut donc que tu maitrîses parfaitement la couture pour pouvoir leur répondre. D’autant plus qu’il faudra que tu t’adaptes à leurs désirs, aux patrons quelques fois approximatifs. Faire des ajustements sur les clients, etc…

Mon conseil pour ce type d’atelier que tu peux intégrer à la suite des « classes » de couture, ne prend pas plus de 4 personnes pour permettre à tous de pouvoir bénéficier d’assez de temps durant la séance.

Organise ses ateliers de la même manières que les classes couture pour être sûre de ne pas tomber sur des débutantes qui pourraient rendre la gestion de tes séances ultracompliquée.

Les stages ou séjours couture :

Les stages de couture sont des séances intensives qui se déroulent sur plusieurs jours consécutifs. Ces stages permettent aux participants d’approfondir leurs compétences et de réaliser des projets plus complexes. Les avantages des stages résident dans leur immersion totale dans l’univers de la couture, favorisant ainsi l’apprentissage rapide et approfondi. Les participants ont également la possibilité de tisser des liens forts avec les autres passionnés présents.

Cependant, les contraintes logistiques sont plus importantes, avec la nécessité de trouver un lieu adapté pour accueillir les participants pendant plusieurs jours, ainsi que de planifier les repas et l’hébergement si nécessaire. Et ça, ça peut vite faire monter la facture et être un frein à l’achat. En microentreprise, il faut que le paiement soit dissocier car tu ne pourras pas retirer tes charges. Les participants devront payer de leur côté ta prestation et de l’autre l’hébergement.

Ici le champ des possibles est vaste pour le thème ! Tu peux te lancer dans un stage de patronage, un projet complexe comme un manteau (pas trop compliqué non plus pour être sûre de pouvoir suivre avec des débutantes), en profiter pour aller visiter une entreprise ou un entrepôt de partenaire. Laisse libre cours à ton imagination !

Ici il te faudra de bonnes compétences en couture, tes clientes vont t’avoir pour elles seules pendant quelques jours, elles te poseront plein de questions ! Le mieux est quand même de savoir y répondre !

Quel atelier choisir ?

Et bien je n’ai pas rédigé cet article dans cet ordre au hasard. Tu peux choisir de ne pratiquer qu’un type d’atelier en fonction de ton organisation en terme de temps mais aussi de lieu à disposition. Quoiqu’il en soit chaque atelier cité est un bon moyen d’amener tes clientes les plus fidèles vers le type d’atelier suivant ! Il y a deux types de clientes : celles qui veulent coudre à un moment donné, et celles qui sont en recherche d’une activité récurrente et de cours pour progresser. Avoir deux offres de cours différentes peut-être intéressant ! Je te laisse réfléchir à ton offre sur ces quelques conseils !

5 manières d’animer des ateliers couture

🤞 Envie de connaître les coulisses de mon entreprise et les actus du Gang de Sew'preneuses ?

Reçois la Lettre des Sew'Preneuses tous les premiers dimanches du mois, et la Missive du Gang tous les dimanches en milieu de mois.

Je ne spamme pas ! La désinscription pourra se faire en un clic !

Laisser un commentaire